Défaite

Même si tu escalades la montagne le plus haute,Tu ne peux pas rester là toujours.

Car tu dois retourner au monde ce que tu vois d’en-haut,

Au monde où tu appartiens, le monde d’en-dessous. 
La couronne de la Victoire ne reste pas 

Définitivement sur une seule tête.

Défaite peut chante ses ballades tristes à voix basse

Pendant que la Victoire chante ses hymnes clairets. 
Le goût du Triomphe est doux 

Comme le lait avec le chèvrefeuille. 

Défaite est un pichet de médecine amère,

S’attardant écoeurante aux papilles.
Mais cher âme abattu et battu, 

Aujourd’hui il y aura une blessure, il y a de l’épreuve,

Demain il y aurait seule une cicatrice, une mémoire. 

Je m’oppose à ce que tu émeuves.